FOOTBALL CLUB VENERQUE LE VERNET : site officiel du club de foot de VENERQUE - footeo

articles de presse

Deuxième Division 31 (vidéo) - VENERQUE met un point d'honneur à monter avec la manière !

Lundi 22 Mai 2017

Avec soixante-quinze points au compteur et un goal-average particulier en sa faveur par rapport à Montaudran, le FCVV était déjà assuré de décrocher la première place synonyme de montée en Promotion Première Division. Ne manquaient plus qu’une victoire et des comas éthyliques pour terminer la saison en beauté. (Par Le Phocéen)

 

Plus attendue que la finale de la ligue des champions opposant la Juventus et un obscur club ibérique, cette rencontre entre Venerque et la réserve de Pouvourville a rapidement charmé les rétines des nombreux supporters. Battus sur leur pelouse au match aller (2-3), les visiteurs prouvaient dès l’entame qu’ils n’avaient pas fait le déplacement en touristes en se montrant les premiers dangereux sur une tentative lobée de Sar (3e). Touché dans son orgueil par la défaite à domicile contre son dauphin Montaudran lors de la dernière journée (1-3), le FCVV ne comptait pourtant pas subir un deuxième revers consécutif. À l’image de Bertrand Cantat, les Venerquois frappaient fort et juste en ouvrant le score sur un coup franc de vingt-cinq mètres signé Fontaine (10e). Loin d’être dépité par ce but concédé contre le cours du jeu, Pouvourville égalisait dans la foulée grâce à Nkouravi qui frôlait le torticolis pour tromper Rouanne d’une tête croisée (12e). Malgré les difficultés éprouvées pour imposer son jeu, le FCVV obtenait une nouvelle opportunité à la suite d’un coup de tête de Jean-Philippe Ekoka dont la barbe de fiché S trahissait visiblement un futur transfert vers la Syrie (44e). C’est d’ailleurs sur une relance kamikaze plein axe exploitée par Pulido que Pouvourville voyait ses belles intentions de jeu être récompensées pour logiquement mener à la pause (45e). 
  
Face à onze visiteurs cramés, la fraîcheur des remplaçants locaux fait la différence 
  
Sous les yeux de l’ancien grand espoir du football mondial Benjamin Combes dont les tacles de boucher feraient passer Di Meco pour une danseuse étoile, Venerque attaquait la seconde période pied au plancher. Après des mois d’attente, Favier se dépucelait enfin (footballistiquement) en ouvrant son compteur but sur un penalty obtenu avec malice par ce coquin de Caubet (48e). Sans remplaçant, les onze visiteurs accusaient le coup physiquement et finissaient par exploser sous le soleil ardent. Heureux bénéficiaire d’une relance interceptée dans l’axe, Cabrera en profitait pour partir tranquillement tromper Salmon et donner l’avantage aux siens (77e). Le début d’un véritable quart d’heure d’extase digne de Jacquie et Michel, site largement présent dans l’historique de navigation chez Jean-Philippe Ekoka. Excentré vers le poteau de corner coté gauche, Pozza trouvait d’abord la lucarne opposée d’un missile balistique à faire pâlir Kim Jong-Un (80e). Dans une ambiance survoltée, Lambrecht balançait ensuite une mine sous la barre qui laissait Salmon aussi impuissant que Vincent Mc Doom (82e). Alors que Cabrera venait de pulvériser la transversale sur une reprise de volée zidanesque (88e), Sar réduisait finalement l'écart dans le temps additionnel au terme d’une seconde période spectaculaire (91e). Après des années gâchées par le Jack Daniel's et les sirènes de la Jonquera, le FCVV accède enfin à la Promotion Première Division au terme d’une saison maîtrisée de bout en bout. 

Par Le Phocéen

LES RÉACTIONS 
Olivier RAMOS (Co-entraîneur du FCVV) : « C’était une rencontre laborieuse, comme les deux dernières. Heureusement que l’on n’a pas manqué le match contre Auzielle (3-5), un de nos concurrents directs. Au-delà la désillusion cruelle de la saison dernière, on a su rebondir avec un effectif identique. Maintenant la saison n’est pas encore finie, on va aborder la phase finale avec ambition. » 
  
Michael NONIE (Capitaine du FCVV) : « C’était un match très difficile notamment en première période face à une équipe qui n’a pas démérité avec seulement onze joueurs. On a su relever la tête en seconde en mettant plus d’impact et en se montrant plus efficace offensivement. La fraîcheur de nos remplaçants a ensuite fait la différence. C’est une grande fierté de monter après la désillusion de la saison dernière et plusieurs années de galère. On a su apprendre de nos erreurs pour obtenir la consécration cette année. Désormais on va essayer de décrocher le titre lors de la phase finale pour partir en vacances sereinement. Merci aux supporters pour leur soutien depuis des années, ainsi qu’aux dirigeants, aux bénévoles et aux jeunes venus nous voir jouer. Aujourd’hui c’est la victoire de tout un club. »

LA FEUILLE DE MATCH 
2ème Division, 22ème journée 
Dimanche 21 mai 2017, 15h 
Venerque, stade des Ducs 
VENERQUE / POUVOURVILLE II 5-3 
Arbitre : M. Maurin 
Avertissements : Fontaine (58e) au FCVV - Sar (47e) à Pouvourville II 
Buts : Fontaine (10e), Favier (48e), Cabrera (77e), Pozza (80e), Lambrecht (82e) pour le FCVV - Nkouravi (12e), Pulido (45e), Sar (91e) pour Pouvourville II 
  
VENERQUE : Rouanne - Cruz, Pons, Ekoka, Favier, Cantié, Nonie (cap.), Fontaine, Caubet, Cabrera, Muller, Ramos, Pozzan Lambrecht. Entraîneurs : Olivier Ramos et Éric Morandin 
POUVOURVILLE II : Salmon - Nkouravi, Jover, Collette, Adelaide, Casteran, Bernard, Bouaskeur, Rahmoun, Pulido, Sar. Entraîneur : Verlaine Bengone Metougou

 

 

 

 

 

 

Publié le 28/03/2017 à 03:49, Mis à jour le 28/03/2017 à 08:05

Le FCVV a vendu chèrement sa peau

Football - Amateurs

 

Léo Vicente a été très actif sur son couloir gauche./Photo DDM

Léo Vicente a été très actif sur son couloir gauche./Photo DDM 

Irrésistible leader de la poule B dans son championnat de Deuxième Division (15V-1N), le FCVV avait également l'occasion de poursuivre sa parenthèse enchantée en coupe du conseil départemental. Une compétition réservée à tous les clubs de District dans laquelle les joueurs d'Olivier Ramos et Éric Morandin s'étaient déjà distingués en enchaînant les performances, faisant tour à tour tomber Auterive (1-2), le Confluent (3-1) et la réserve de Cugnaux (3-0), évoluant respectivement une, deux et trois divisions au-dessus du FCVV. À l'occasion des huitièmes de finale, le tirage n'avait pas vraiment été clément pour les rouge et jaune puisque ces derniers devaient cette fois affronter Castanet 3, une formation composée de jeunes joueurs destinés à s'aguerrir afin d'espérer intégrer l'équipe première du club évoluant au niveau national, en CFA 2. D‘emblée poussé sur le reculoir par des visiteurs particulièrement affûtés, le FCVV ouvrait pourtant la marque sur un penalty de l'inévitable capitaine Michael Nonie (16e). Piqué au vif par un adversaire largement à sa portée sur le papier, Castanet ne laissait pas le doute s'immiscer et réussissait le tour de force d'inverser la situation en moins de dix minutes grâce à des réalisations de Busidan (20e) et Delgal (29e). Surpris par un nouveau but de l'intenable Busidan dès le début de la seconde période (53e), le FCVV refusait de lâcher l'affaire en s'appuyant sur de grosses ressources physiques et mentales. Un temps fort d'une trentaine de minutes qui ne sera malheureusement pas traduit au tableau d'affichage malgré les occasions de Pozza (59e) et Ekoka (71e). Battu par plus fort que lui, le FCVV peut sortir la tête haute de la compétition et se consacrer désormais à sa priorité, le championnat.

 

Coupe Départementale 31 - Fin de l'aventure pour un VENERQUE valeureux... Lundi 13 Mars 2017

Devant cent cinquante spectateurs d’après les organisateurs, plus de vingt-cinq mille selon l’équipe de campagne de François Fillon, Castanet III se déplaçait sur le champ de pâquerettes de Venerque. Une formation qui a autant sa place en Deuxième Division que Bouna Sarr dans l’effectif de l’OM (14V-1N) et qui s’était déjà brillamment imposée au tour précédent contre la réserve de Cugnaux (3-0), pensionnaire d’Excellence tout comme son adversaire du jour. (Par Le Phocéen)


Coupe Départementale 31 - Fin de l'aventure pour un VENERQUE valeureux... Pour aborder ce huitième de finale de la coupe du Conseil départemental, équivalant de la ligue des champions devenue vague souvenir pour les supporters du PSG, Castanet affichait une moyenne d’âge à faire saliver Jean-Luc Lahaye. Des jeunes loups le kiri encore aux coins des lèvres, néanmoins encadrés par une charnière d’expérience composée d’Antoine Meunier et Bamady Diakité. Habitué aux joutes de la Promotion Honneur, ce dernier avait d’ailleurs rapidement l’occasion de se remémorer le charme du District. Dans sa propre surface, Diakité tentait un dribble trop ambitieux sur un terrain aussi cabossé. Quelques faux rebonds plus tard, le cuir confectionné par des enfants chinois touchait la main du défenseur Castanéen et l’arbitre désignait le point de penalty. Équipé de la technique de Zidane et du membre de Makélélé, Michael Nonie ne tremblait pas et ouvrait la marque contre le cours du jeu (16e). De quoi faire exploser de joie une bombe agricole et embraser la main courante au sens propre comme au figuré. Un avantage pourtant aussi éphémère que la carrière de Magalie Vaé puisque Busidan et sa mèche rebelle empêchait le doute de s’installer (20e). Loin d’être rassasiés, les visiteurs enfonçaient le clou dans la foulée. Après une tête de sommation de Garson sur la barre transversale suite à un véritable festival de Busidan (28e), Delgal profitait finalement d’une frappe écrasée de Gayral pour permettre aux siens de rentrer aux vestiaires avec l’avantage au tableau d’affichage (29e).

Castanet plie mais ne rompt pas
 
Particulièrement en vue, Busidan refaisait des siennes dès la reprise de la seconde période avec une série de dribbles chaloupés ponctuée d’une frappe en pleine lucarne (53e). Une action réalisée avec une facilité déconcertante qui semblait sonner le glas des ambitions locales. Dotés d’un niveau de gamma-GT record, alors que l’on aurait pu imaginer les Venerquois exploser face à la condition physique irréprochable de leurs adversaires, les hommes d’Olivier Ramos et Éric Morandin trouvaient pourtant les ressources pour revenir dans le match. Savant alliage entre Pascal Olmeta et Igor Pregoun, si Rouanne devait sortir une parade tant décisive qu’atypique à l’heure de jeu, le FCVV poussait finalement Castanet sur le reculoir. Malheureusement pour les Venerquois, les tentatives s’avéraient trop timides pour concrétiser leur temps fort et réellement inquiéter la solide arrière-garde adverse. Malgré une extérieur du pied de Pozza, fidèle supporter de Manchester United (51e), suivie d’un coup de casque d’Ekoka, plus connu sous le pseudonyme de la poutre de Yaoundé (71e), Venerque s’inclinait sans rougir face à un adversaire perché trois divisions plus haut. Confortablement installé dans le ventre mou en Excellence, si Castanet aura l’occasion d’apporter un peu de piment à sa fin de saison, Venerque peut désormais tout miser sur le championnat avec un seul objectif en tête, la montée en Promotion Première Division. 

Par Le Phocéen  
LES RÉACTIONS
Olivier RAMOS (Co-entraîneur de Venerque) : « On voulait jouer notre chance à fond, mais on est tombé sur meilleur que nous. Les trois rencontres disputées dans cette coupe du Conseil départemental face à des adversaires hiérarchiquement supérieurs nous ont pourtant apportés quelques certitudes. Désormais, on peut se consacrer à la suite de notre championnat. Il reste sept matchs et on devra les gagner si on veut monter. »
 
Kévin GALLANT (Co-entraîneur de Castanet III) : « On connaissait leur classement et leur série de victoires, on avait quelques informations sur eux. On savait donc que le match serait compliqué et on l’a bien abordé. On a su renverser la situation malgré une ouverture du score qui aurait pu nous couper les jambes. Le troisième but nous fait du bien et par la suite on a bien résisté. Désormais nous voulons aller loin dans cette coupe du Conseil départemental. »  
LA FEUILLE DE MATCH
Coupe du Conseil départemental, huitième de finale
Dimanche 12 mars 2017, 15h
Venerque, stade des Ducs
VENERQUE / CASTANET III 1-3
Arbitre : M. Dejean, assisté par MM. Colmagro et Macquart
Buts : Nonie (16e) pour Venerque - Busidan (20e, 53e), Delgal (29e) pour Castanet III

VENERQUE : Rouanne - Cruz, Vicente, Ékoka, Pons, Favier, Nonie (cap.), Fontaine, Pozza, Candelon, Ramos, Muller, Laizé, Lambrecht. Entraîneurs : Olivier Ramos et Éric Morandin
CASTANET III : Ganot - Gayral, Chanourdie, Diakité (cap.), Meunier, Pradal, Busidan, Lafforgue, Garson, Dahani, Delgal, Chrita, Badibanga. Entraîneurs : Malik Benyamina et Kévin Gallant    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3-2
SEYSSES FROUZINS US / U11-2 environ 22 heures
SEYSSES FROUZINS US / U11-2 et 6 autres : résumés des matchs environ 22 heures
1-3
BERAT US / U11-2 environ 22 heures
6-1
U11-1 / LE FOUSSERET environ 22 heures
1-2
U11-1 / ROQUETTES FC environ 22 heures
F
GAILLAC/AUTERIVE / U13-3 environ 22 heures
4-0
MURET RC / U13-3 environ 22 heures
3-4
FONSORBES AV / U13-2 environ 22 heures
2-3
TLSE LARDENNE AS / U13-2 environ 22 heures
2-1
U17 / FOIX FC 4 jours
U17 / FOIX FC et 4 autres : résumés des matchs 4 jours
3-1
U18F / F.C. ROQUETOIS 4 jours
2-3
LE FAUGA/LE FOUSS. / Féminines 4 jours
4-1
ROQUETTES FC / Senoirs 2 4 jours
3-1
PLAISANCE US / Seniors 4 jours

RENOV' AUTO

        

VERNET - AUTOMOBILES

             www.levernetauto.com

PARC DE LOISIRS CAP' DÉCOUVERTE LE GARRIC/ALBI

 les infos sont ici  : www.cap-decouverte.net